Terre d’Essences

Changing the world, one site at a time…

ARTICLES

Stacks Image 121

L’AROMATHÉRAPIE DE VIE


“ Des sens vers la conscience – du corps à l’esprit “


L’aromathérapie ou « l’art » de se soigner par les Huiles Essentielles est une science très ancienne que l’on redécouvre aujourd’hui dans la mouvance des « médecines & thérapies nouvelles et naturelles ».
Connu depuis la nuit des temps, toutes les grandes civilisations possédaient un savoir développé sur l’utilisation des plantes aromatiques dont sont issues les Huiles Essentielles. Le mot ‘Aromate’ du latin aromatum- aromaticus et du grec aromatis signifie substance végétale odoriférante à l’odeur agréable, épicée, pénétrante. Souvent employées par les anciennes cultures pour désigner les parfums tels que l’encens, la myrrhe, le nard, la cannelle, le benjoin etc. les plantes aromatiques voyageaient sur les routes des épices permettant l’échange commercial entre les différents pays comme la Chine, L’Inde, l’Egypte, la Perse et la Grèce antique.
Ce fut notamment en Egypte, berceau de la parfumerie et de la médecine que l’utilisation et la connaissance des plantes aromatiques étaient le plus développées. Saveurs culinaires, parfums, huiles et crèmes de beauté, remèdes thérapeutiques ou huiles sacrées occupaient une place très importante aussi bien dans la vie profane que religieuse. Très recherchées pour leurs multiples vertus « terrestres & spirituelles », mais aussi pour le plaisir et le bien-être qu’elles apportaient aussi bien aux hommes qu’aux femmes, les résines, essences et épices se négociaient à prix d’or et de nombreuses guerres ont été menées pour s’approprier les plantes et arbres aromatiques considérés comme des arbres de Vie, arbres sacrés.
De part leur caractère extrêmement volatil et éthéré (en allemand on parle des  ‘huiles éthérées’, « ätherische Öle »), les Huiles Essentielles ont une grande affinité avec le monde subtil de la psyché et de l’esprit. Raison pour laquelle les médecins les employaient non seulement pour soigner les divers maux du corps mais aussi les états dépressifs et les maladies de l'âme. Les prêtres et pharaons les utilisaient en fumigation lors des rituels religieux afin de se purifier l’esprit et faciliter le contact avec le monde invisible du Divin, ou encore pour accéder à la clairvoyance et recevoir des messages du monde de l’au-delà.
En effet, une fois sortie du flacon, l’Huile Essentielle devient incolore, impalpable et invisible. Et pourtant, bien qu’immatérielle, nul ne puisse nier son existence, tellement son odeur est présente et puissante. Elle pénètre nos narines et envoie son message à travers le bulbe olfactif directement à notre cerveau reptilien et notre cerveau limbique, sièges de nos instincts de vie et de survie, de reproduction et de reconnaissance, mais aussi de nos émotions, de nos mémoires et vécues qui ont imprégné les différentes couches de notre être, ainsi que les différentes périodes de notre vie. Action directe et profonde qui nous laisse rarement indifférents.
Attirance, enchantement, délice ou répulsion, irritation, refus ou colère, chacun réagit à sa façon, en fonction de son propre vécu et ressenti aux odeurs et senteurs des Huiles Essentielles. Et si les données sur la composition biochimique des Huiles Essentielles, leurs différentes actions et vertus thérapeutiques sur le corps physique sont mesurables et quantifiables grâce à l’aromatogramme et des testes au laboratoire, il n’en reste pas moins que leurs actions sur les états plus subtils de notre être relèvent toujours en partie du mystère qui échappe à notre raisonnement cartésien. Mystère de la vie, mystère de l’être et de l’âme que nous pouvons seulement approcher de façon expérimentale et méditative à travers notre ressenti, nos sens olfactifs, gustatifs, tactiles, visuels, vibratoires et intuitifs ainsi qu’à travers l’éveil de notre conscience. C’est en plongeant « nez, corps et âme » dans les senteurs et fragrances des Huiles Essentielles que nous puissions apercevoir l’essence même de chaque plante. Car chaque Huile Essentielle possède son identité propre, sa senteur unique et sa raison d’être qui la distingue des autres à l’instar de chaque être humain, création unique issue d’une source universelle. La force de cette source universelle nous est transmise à travers l’énergie des 5 éléments qui font naître la vie sur terre. Chaque être est imprégné de ces différentes énergies qui nous animent de l’intérieur.
Le feu du soleil nous apporte de la chaleur, fait battre le cœur et circuler le sang. L’air nous permet de respirer et de clarifier nos pensées, l’eau hydrate nos tissus et cellules et fait véhiculer les émotions, la terre nous apporte de la nourriture pour le corps physique, les notes terrestres quant à elles favorisent également un ancrage psychique. Et enfin l’éther, que les indiens appellent le Prâna, est une énergie très subtile et vibratoire qui nous rappelle que nous sommes issus d’une énergie divine et que nous sommes des êtres spirituels vivant à l’intérieur d’un corps physique.
De la même manière chaque plante et chaque huile essentielle sont imprégnées des ces 5 énergies (à des degrés différents) qui créent la vie et qui rentrent en résonance avec la nôtre. La structure moléculaire d’une huile essentielle ainsi que l’environnement climatique dans lequel pousse la plante vont nous renseigner sur sa qualité énergétique. Certaines huiles essentielles contiennent beaucoup de chaleur et de feu solaire, d’autres sont plus animées par une énergie aérienne, encore d’autres extraites notamment des bois et des racines vont davantage favoriser l’ancrage du corps physique, la fluidité des liquides ou bien la tranquillité et la clarté de l’esprit. Chaque huile essentielle a son rôle et sa spécificité ; en s’en imprégnant, elles nous aident à trouver le nôtre, ce pourquoi nous sommes venues sur terre.

Ainsi L’aromathérapie de Vie est une approche globale visant à créer un pont entre le scientifique et le symbolique, entre le corps & l’esprit, le mesurable et le mystérieux, le concret et le subtil, entre une réalité objective et des sensations subjectives propre à chaque individu. Les huiles essentielles, bien plus qu’une composition biochimique aux vertus thérapeutiques, nous aident à retrouver une harmonie et une santé plus globale en agissant sur notre être corporel, psychique, mental et spirituel.

Jutta LENZE, Aromathérapeute et Heilpraktiker.

Article parus dans Soleil Levant

Close

L’AROMATHÉRAPIE AU FÉMININ



« Quand le parfum de la plante révèle la femme à elle-même »

« …il est des parfums frais comme des chairs d’enfants, …verts comme les prairies, et d’autres, corrompus, riches et triomphants, …comme l’ambre, le musc, le benjoin et l’encens…qui chantent les transports de l’esprit et des sens… », écrivait Charles Baudelaire dans ‘Les fleurs du mal’.

Et il est aussi des parfums de Femmes ; des essences porteuses d’énergies féminines aux bouquets riches et variés enfermant en leur sein toute une palette d’arômes, de saveurs et de mystères à l’instar de la nature féminine.

En effet, les huiles essentielles féminines sont des merveilleuses messagères du monde aromatique végétal. Au travers leur parfum, elles nous parlent, nous inspirent et nous enseignent… parfois elles nous dérangent, soulevant des mémoires soigneusement enfouies aux tréfonds de notre psyché alors que d’autres, telle la camomille ou l’hélichryse, plus subtiles, sensibles et éthérées, nous transportent vers des sphères où naissent les rêves, les intuitions et la douceur du monde.

Certaines, à l’instar du ciste, au caractère bien trempé et incorruptible, dégagent un parfum brut et animalier, reflet odoriférant de l’archétype de la femme sauvage.
D’autres encore, extraites de racines comme le Vétiver, nous aspirent au plus profond du giron maternel, de la terre-mère, nous ramenant à l’origine du monde, à l’origine de notre vie.

LES HUILES ESSENTIELLES FEMININES - AU CŒUR DE LA VIE

Ainsi, de la femme naissante vers la femme lumineuse et accomplie jusqu’à la femme christique, femme guérisseuse, les énergies des huiles essentielles féminines sont au cœur de la vie, qu’elle soit d’ordre physique, psychique ou spirituel.
Aujourd’hui, beaucoup de femmes ont perdu le lien avec leur essence féminine indispensable à l’épanouissement de leur Etre.
Dans ce sens, les huiles essentielles féminines sont des révélatrices et accompagnatrices précieuses qui nous invitent au retour à la source, la notre.
Leurs parfums, soigneusement élaborés par la plante au fil des siècles, entrent en résonance avec la mémoire de notre propre corps, notre psyché et notre histoire de femme, nous guidant progressivement sur le chemin vers la femme que nous sommes et que parfois, nous ignorons.

Jutta LENZE, Aromathérapeute et Heilpraktiker.
Article parus dans Soleil Levant
Close

L’AROMATHÉRAPIE DES PROFONDEURS


Bien plus qu’un simple assemblage de molécules biochimiques, les huiles essentielles sont le fruit
d’un processus alchimique complexe dont les plantes aromatiques ont le secret.
Nourries par le Prâna, le souffle cosmique, ainsi que par les forces des éléments de la nature (soleil, eau, air, terre), les plantes aromatiques intègrent et transforment ces énergies de vie pour créer un liquide précieux et magique à double facette, l’huile essentielle.
A la fois matière, énergie et ondes vibratoires, le monde éthéré et odoriférant des huiles essentielles et leur impact sur l’être humain reste encore un phénomène assez énigmatique et souvent surprenant. Les perceptions olfactives qu’elles induisent peuvent être extrêmement variables d’un individu à l’autre ce qui nous amène à constater que « Tout le monde n’a pas le même nez ».


« L’EXPERIENCE OLFACTIVE »
UNE RENCONTRE UNIQUE AU CŒUR DE SOI-MEME


C’est un phénomène que le neurophysiologiste Patrick Mac Leod a exprimé de la façon suivante : «Les odeurs n’existent pas, ce qui existe, c’est La rencontre entre deux espèces moléculaires : dans ce processus, les molécules qui nous proviennent du monde extérieur, (de la plante aromatique) rencontrent celles qui se trouvent tapissées à l’intérieur de nous. Ces dernières, déterminées par notre propre code génétique, sont aussi reliées via le système limbique et les données de notre « bibliothèque olfactive personnelle» à l’histoire de notre vie et de ses événements clé. Ainsi, la « signature moléculaire odorante » de la plante entre en interaction avec la « signature moléculaire» de notre corps et de notre être pour transformer l’expérience odorante en une rencontre olfactive unique au cœur de nous-mêmes.

LE PARFUM DE LA PLANTE
UNE RENCONTRE D AME A AME


En effet, la plante aromatique communique et se communique à nous et au monde par le biais de son parfum, le souffle de son âme. Son langage, haut en senteurs et en sensations est à la fois l’expression de son génie créateur et porteur de messages pour les hommes.
Il est des odeurs de « sainteté ». Elles nous proviennent des huiles sacrées telles l’Encens, la Myrrhe, le Nard, le Santal, le Galbanum…Je les ai appelées les huiles de l’âme et de la transformation profonde car elles touchent la nature intrinsèque et sacrée de notre être.

D’autres, au caractère bien trempé, puissant, solaire et « guerrier » nourrissent en nous les forces de la persévérance et de la détermination nécessaires pour vaincre les obstacles de la vie sur terre alors que les huiles essentielles de nature plus féminine, s’expriment de manière plus subtile et éthérée, nous transportant vers des sphères où naissent les rêves, les intuitions et la douceur du monde.
Cependant, l’âme féminine n’est pas uniforme. Ainsi les huiles essentielles féminines contiennent toute une palette d’énergies et d’odeurs très variées à l’instar des multiples facettes dont chaque femme est porteuse.
De l’archétype de la femme sauvage, de la mère nourricière jusqu’à la femme lumineuse, solaire et créative, en passant par la femme christique, guérisseuse, pacifiante ou la femme « accoucheuse », les énergies des huiles essentielles féminines sont au cœur de la vie, qu’elle soit d’ordre physique, psychique ou spirituel. Beaucoup de femmes ont perdu le fil avec leur essence féminine. Dans ce sens, les huiles essentielles féminines sont des messagères, révélatrices et accompagnatrices précieuses qui nous encouragent et nous invitent au retour à la source, la notre.

Jutta LENZE, Aromathérapeute et Heilpraktiker.
Close
Stacks Image 773

PRUCHE

« QUAND LE SOUFFLE DE L’UNIVERS INSPIRE LA FEMME DANS SA REALISATION SUR TERRE »

« Je suis le tout, je suis le rien, je suis la matrice du souffle divin… »
Ainsi commence le récit de la pruche, cet arbre millénaire appartenant à la famille des conifères qui a choisi sa terre d’accueil dans les grands espaces du Canada, là où le souffle du Prâna reste encore assez intacte et pur.
Et voilà déjà en quelques mots que la plante nous livre déjà la quintessence de son esprit, de sa nature divine.
Elle poursuit : « ….je suis la muse du créateur, ma présence apaise, accueille, écoute et tempère… »
En effet, le souffle de la pruche nous ramène au souffle originel de la matrice de l’univers, cet espace qui accueille et qui reçoit, plein de vacuité et d’espoir, contenant également la semence de tous les possibles et des êtres en devenir.
Ainsi, à travers son parfum, la pruche nous invite à rentrer dans sa / cette dimension où les frontières du mental tombent pour laisser la place à une dimension plus vaste, riche et complète de notre existence.
« …car ton corps et ton esprit ont déjà depuis longtemps compris, ce que ton égo ne peut pas encore admettre, le sens véritable de ton existence ne réside pas dans le faire - mais avant tout dans l’être ».

Nous voilà au cœur d’une énergie - d’une attitude féminine qui précède tout acte de création quel qu’il soit. Ainsi, pour boire à la fontaine de ce mystère, il faut d’abord savoir se poser, se laisser respirer, rentrer dans un état d’être et faire le vide avec le monde des idées et des concepts.
Savoir aussi par moments « abandonner toutes ces choses ‘importantes’ de la vie sur terre (y compris sa propre « importance…son égo » afin de pouvoir toucher à l’essentiel de son Etre au-delà de nos rôles et des conventions sociales.

Dans un monde où nous confondons le faire et le paraitre avec la qualité d’être, la Pruche nous ramène à l’essentiel, au souffle de la vie, à son origine.
Le monde actuel et l’être humain souffrent d’asphyxie – d’une certaine saturation. Le temps du nettoyage est arrivé – nécessaire pour qu’un nouvel élan de vie puisse émerger.
Via son huile essentielle, la pruche nous permet de nous reconnecter à cette force originelle qui réside au cœur de chacun de nous et que nous pouvons réactiver à chaque instant. Inspirer – se régénérer, expirer – se purifier et relâcher, se laisser bercer traverser par le rythme - la pulsation du souffle de la vie.

« Je respire donc je suis, c’est l’essence de la VIE - et cela suffit ! » conclu la pruche, « sans but ni pensée – plus rien à chercher, car tout y est, a toujours été ! »

Dans ce sens, la pruche nous initie à l’art de la méditation sur le chemin de notre dimension spirituelle. A l’instar de l’arcane de la Papesse du Tarot de Marseille, elle est en relation avec les mondes subtils – portant en elle le mystère de la genèse. Inhaler le parfum de la pruche, c’est s’approcher avec chaque respiration de notre propre genèse et ce pourquoi nous avons été crée, porteur d’un destin unique qu’elle nous invite à épouser et à réaliser.

En méditation olfactive : diffuser l’huile essentielle de Pruche en appliquant quelques gouttes de son essence sur différents supports : kleenex, testeurs à parfums, la paume de la main, poignet…
Pratiquer de profondes respirations, inhaler sa fragrance aussi bien par le nez que par toute la surface de la peau, du cuir chevelu, la membrane de chaque cellule...

Close
Stacks Image 805

Hélichryse italienne

Voyage au cœur de la femme solaire
« Je suis la fille adorée d’Hélios, mon père solaire
Dont le rayonnement continue à se diffuser dans mon esprit
à circuler dans mes artères… »

Nous voilà transportés par le parfum enivrant de cette huile essentielle aux pays du soleil (du grec ‘helios’), régions où le chaud climat méditerranéen favorise la naissance de cette petite plante aromatique aux vertus grandioses que l’on appelle Hélichryse italienne ou immortelle en français.
En effet, il s’agit d’une de nos reines en aromathérapie, indispensable dans chaque trousse aromatique tellement elle est efficace en cas de chutes, traumatismes, de contusion, d’œdème, d’états inflammatoires et de douleurs aigues.
Cependant, l’hélichryse italienne soigne non seulement les bleus du corps mais aussi celles de l’âme si nous prenons le temps d’aller à sa rencontre et de nous laisser pénétrer par ses effluves fortement aromatiques qui nous invitent au lâcher-prise et au voyage initiatique vers les profondeurs de notre être.

« Mon essence s’avance jusqu’au fin fond de tes capillaires
Je suis l’amie du sang
Je prends soin de tes veines, de tes artères

du reste je crée des espaces libres pour mieux te faire respirer
Je dégage ce qui pèse trop lourd sur ton âme,
tes épaules, tes poumons et tes pensées… »

En effet l’hélichryse italienne allège la lourdeur du corps physique tout en apaisant les tourments de l’esprit, notamment pour des personnes qui se sentent divisées - tiraillées entre deux pôles, deux choix de vie, deux personnes, deux pays…

« Oui, je l’avoue – je suis un paradoxe de la vie
raison pour laquelle j’ai développé en moi une essence précieuse
qui relie et qui uni
je suis devenue une experte pour remettre à nouveau en lien les opposés
je fais fondre les tensions entre tes extrémités… »

A l’instar de son énergie rayonnante qui nous ouvre le cœur pour mieux se diffuser jusqu’au bout de nos extrémités et de nos capillaires, cette « femme solaire » nous invite d’aller jusqu’au bout de nous-mêmes et de nos rêves. Elle nous encourage dans notre capacité de rayonner et de réaliser ce pourquoi la vie nous a crée. S’accepter dans « toute sa splendeur » semble t’elle nous murmurer à l’oreille; nous faire traverser non seulement la peur de notre propre ombre mais surtout nous aider à dépasser celle de notre propre lumière est le défi qu’elle nous lance avec insistance.

«…ainsi tes sens vibreront à la lumière du Créateur
Son esprit t’inondera de toute sa puissance
Pour t’emporter vers une conscience et réalisation supérieures »


Hélichryse italienne – mode d’emploi :
• Corps physique : appliquer quelques gouttes pures ou sur base d’huile d’arnica sur les zones endommagées, douloureuses ou inflammées. Excellent pour toutes les personnes qui sollicitent beaucoup leurs articulations et tendons (danseurs, sportifs…)
• Psyché : pratiquer des méditations olfactives en se concentrant sur le mouvement respiratoire- facilite le passage de la respiration pulmonaire vers la respiration abdominale ainsi que l’ouverture – la dilatation du chakra cardiaque et du chakra solaire.

Close
Stacks Image 837

FRAGONIA
« La Femme de l’abondance »

« Je suis le parfum de l’Abondance
Expression d’une infinie générosité
Sans calcul, d’un élan spontané
Je me diffuse corps et âme
Et toujours en entier… »

Nous voilà en présence d’une des grandes merveilles de l’Aromathérapie sensible, Fragonia, (agonis fragrans) , une âme « essentielle » infiniment douce et généreuse, une huile essentielle précieuse qui se donne et se diffuse à profusion, sans compter. Habitée par un esprit altruiste, sa fragrance délicate et ‘purissime’ est un véritable baume pour le corps et l’âme.
Fragonia nous apporte sa bulle d’oxygène dans ce monde asphyxié. En effet, elle nous fait profondément respirer et cela dans tous les sens du terme. De la famille botanique des myrtacées, elle partage avec ses homologues aromatiques : myrtes, eucalyptus, melaleucas… sa grande affinité avec l’élément AIR et l’arbre respiratoire tout en se distinguant de ces derniers par une odeur bien plus subtile. Son taux vibratoire élevé la rend particulièrement intéressante pour un usage en soins psycho-énergétique.
Ses notes légèrement camphrées, mentholées, enrobées d’une saveur–couleur or-miel lui confèrent une pureté et une harmonie inégalable. Son parfum ouvre et fait dilater grand nos poumons et notre cœur, assainissant les voies respiratoires hautes et basses, sinus et bronches.
Grâce à sa grande finesse vibratoire, elle nous aidera à balayer les énergies & émotions pesantes – encombrantes de notre vie tout en nous enveloppant amoureusement et tendrement de son manteau aromatique protecteur et réconfortant.

*« LA FEMME LIBERATRICE»
« …vierge et pure est ma lumière
Je suis l’hirondelle du printemps
Plonge dans mon eau limpide
Et tu vivras le baptême de ta résurrection

Car j’efface les traces des mémoires passées
De mon souffle je balaye l’avant et l’après
Seulement seras tu prête à t’en détacher
Pour enfin découvrir en toi ce que tu as de plus précieux ?»

Viens sur les ailes de mes ondes parfumées
Je t’emporterai vers le monde de tes potentiels insoupçonnés
Espace caché où sommeille l’élan créateur
Qui t’attend patiemment pour voir la lumière…

En effet, son action sur la psyché féminine est particulièrement intéressante. Elle représente un outil et un vecteur puissant pour nous reconnecter à ce que nous, les femmes, portons de plus précieux et de plus vulnérable en nous, notre nature intimement féminine. Fragonia sera pour nous une amie et aide précieuses pour nous accompagner sur le chemin de la réconciliation avec notre identité féminine.
Ses mots clé : Libération – réconciliation - réalisation

Fragonia – mode d’emploi :
En friction énergétique quelques gouttes après la douche pures sur tout le corps, le long des méridiens notamment au niveau des bras et du buste. Excellente prévention en période hivernale.
En méditation olfactive, en hypnose ou séance de relaxation… pour accéder aux strates profondes de la psyché, mais aussi pour stimuler et éveiller nos forces créatrices
En massage « Douceur et lâcher-prise », pour toutes les femmes « trop masculines », en prise et en lutte avec…




Jutta Lenze

Close
Stacks Image 869

ESTRAGON

Artémisia – Notre Déesse Lunaire

Ma forme est ronde
à l’instar d’une femme enceinte prête à accoucher du fruit de sa chair
Je t’apporte une dimension plus grande
en connexion avec le cosmos et le cœur de l’Univers…

D’emblée, l’estragon (en latin : Artémisia dracunculus) nous annonce la couleur. Si l’arôme de son huile essentielle, particulièrement puissant et fortement anisé nous rappelle dans un premier temps les aromates tels l’anis, le basilic ou le fenouil, ingrédients de nombreux mets culinaires, très vite nous allons nous apercevoir que l’action de son essence va bien au-delà des simples plaisirs gustatifs et olfactifs.

AU DE LA DE LA MATIERE

En effet, l’huile essentielle d’estragon est dotée d’un parfum particulièrement éthéré qui puise toute son énergie dans le souffle cosmique. Franchissant à grande vitesse la barrière de notre corps physique, son souffle vital nous traverse puissamment en transformant notre corps matière en corps énergie. Selon votre sensibilité, quelques instants peuvent suffire pour sentir sa vibration vivifiante couler dans vos veines, traverser vos organes et tissus.
Son action est double: tout en nous aidant à nous connecter profondément à nos espaces corporels intérieurs (augmentation de la puissance et du volume respiratoire au niveau thoracique, abdominal et pelvien), l’estragon fait rayonner son énergie bien au-delà des limites de notre enveloppe corporelle.

…mes vibrations sont intenses, reliées à d’autres sphères
Elles traversent les mondes
Dépassant l’inertie de la matière…

Mes arômes virevoltent telles les étoiles
Dans l’immensité de l’univers
Sans limites ni limitation
Franchissant subtilement toutes les frontières


QUAND LE SOUFFLE S’INCARNE DANS LE CORPS ET QUE LE CORPS SE TRANSFORME EN SOUFFLE…

Corps – souffle - énergie, l’estragon se situe à la jonction des mondes. Il crée un pont entre la matière – le monde incarné et le monde non-crée, l’esprit, celui qui précède la création. Son énergie lunaire permet la fusion de ces différentes réalités qui cohabitent à l’intérieur de nous non pas de manière séparée mais sous une forme d’interpénétration mutuelle. Le corps prend vie grâce au souffle et le souffle peut se manifester grâce à l’existence de notre corps. Ainsi l’estragon œuvre pour la rencontre et l’union entre matière & esprit, semblable à la fusion du spermatozoïde et de l’ovule.

ESTRAGON MODE D’EMPLOI

Notre corps de femme
• douleurs (pré-) menstruelles, spasmes utérins, intestinaux, crises de spasmophilie
En aromathérapie énergétique & méditation olfactive
Futurs mamans : Se préparer à accueillir la vie dans son corps – se connecter aux énergies subtiles
Aide à l’accouchement (en inhalation et massage)
(Contre-indication : ne pas utiliser pendant les 3 premiers mois de la grossesse ni en cas de risque de fausse couche)
• Accueillir le souffle de la vie : Yoga du Souffle, rebirth, sophrologie…
• Retrouver la connexion (et la paix) avec son ventre/bassin de femme
• Préparation au chant: ouverture des caisses de résonance – libération des diaphragmes et cordes vocales

Close
Stacks Image 901

CISTE

Femme sorcière - Femme sauvage


Nous voilà en face d’une des grandes personnalités de l’aromathérapie au parfum archétypal de la femme sorcière, femme sauvage, celle qui dérange, qui bouscule et qui guérit tout à la fois. Encore peu connue auprès du grand public, il est vrai que cette huile essentielle au caractère bien trempé demande un certain temps d’apprivoisement avant d’être utilisée.
Il faut dire que son odeur, décrite par certains comme « peu engageant », ne manque pas de contradiction…en apparence. En effet, il s’agit à mon sens de l’huile essentielle la plus « virile » parmi les huiles essentielles féminines. Parfum préféré des arabes ou gens de la steppe (araba), sa fragrance fait penser à la femme « aux dents poilues » (rêches ou peu commodes) selon une expression germanique.
En effet, en ouvrant le flacon, le ciste exhale d’abord un parfum brut, sauvage, animalier et tranchant telle l’épée d’un samouraï.
Redoutable – redouté
Sauvage, farouche et animalier
J’exhale de toute ma force
Mon essence racée

En même temps, une fois appliquée sur la peau ou intégrée dans une huile de base, son odeur se transforme et exhale des notes plus chaudes, ambrées et suaves qui nous enveloppent d’un manteau protecteur très rassurant.
Finalement cette huile mystérieuse a su intégrer en elle les deux pôles complémentaires pour en faire un parfum précieux et sacré qui s’adresse aux gens décidés à se laisser initier et à se purifier jusqu’aux tréfonds de leur âme.

…frayeurs, résistances, secousses et colères
Je t’aspire puissamment vers tes profondeurs…

Il vaut mieux être averti, l’huile essentielle de ciste nous entraîne dans les méandres souterrains de la psyché humaine, à la rencontre des mensonges et événements enfouis depuis fort longtemps.
Cette initiatrice au regard ultra lucide nous dépouille jusqu’aux os afin que la vérité soit révélée.
Ainsi il n’est pas rare que les non-dits, violences et abus sexuels remontent à la surface lors d’un soin avec cette essence des profondeurs.

…mensonges, secrets, inavouables mystères
Rien ne résiste à la puissance de ma lumière
Par mon épée je transperce le voile de l’obscurité
Car je suis la révélatrice de la vérité…

En regardant du côté de la science, nous pouvons constater que l’huile essentielle de ciste, à l’instar de la psyché féminine, représente un portrait biochimique particulièrement complexe et riche.
Connu depuis l’antiquité, sa résine était utilisée aussi bien pour soigner les maladies infectieuses, pestilentielles, rhumatismes, bronchites chroniques et diarrhées que pour protéger les gens contre le mauvais œil ou pour conjurer le sort. Evêques et prêtres le faisait brûler pour encenser les icônes des saints et les sages femmes crétoises frictionnaient leurs bébés à l’odorante résine pour les immuniser contre les refroidissements et maladies infantiles.
Grâce à ses remarquables propriétés cicatrisantes et désinfectantes, le ciste est une huile essentielle de premier choix pour prévenir et soigner les lésions cutanées.

Pour ma part, je pense que cette huile essentielle a encore de beaux jours devant elle, notamment par l’alliance de son potentiel biochimique et psycho-énergétique pour agir sur des maladies auto-immunes, maladies qui, selon mon expérience, sont en lien étroit avec des souffrances de la psyché, conduisant à un mécanisme d’autodestruction qui ne peut être inversé qu’avec l’implication totale de la personne et des soins holistiques personnalisés.

Jutta LENZE

Close
Stacks Image 933

MYRRHE

Notre Consolatrice Sacrée

Le commiphora myrrha est un arbre aromatique millénaire, connu depuis la plus haute antiquité qui nous fournit une huile sacrée parmi des plus précieuses.
Baume salvateur aussi bien pour le corps que pour l’âme, la myrrhe représente l’huile christique par excellence.
Egalement adorée par les égyptiens, la myrrhe faisait partie de nombreux rituels religieux  aussi bien pour accueillir le jour et honorer le Dieu Râ, le Dieu Soleil, symbole de la vie que pour accompagner les malades et les mourants dans leurs souffrances afin de leur faciliter le passage vers l’autre rive.
En effet, la myrrhe se trouve aux moments charnières de la vie : naissance et mort se succèdent naturellement en accord avec le cycle éternel de l’Univers. Ainsi elle nous accompagne vers l’intégration de cette vérité et loi cosmique incontournables, en nous facilitant le lâcher-prise et l’acceptation de ce que nous sommes en train de vivre. Elle facilite le passage entre les deux mondes, en reliant l’ombre à la lumière, la vie à la mort à la vie. Son mouvement est circulaire à l’instar du cœur, ainsi la mort n’est qu’une étape pour renaitre et se relever de ses cendres afin de repartir dans une nouvelle forme de vie.

Grâce à son odeur profonde et balsamique et l’action des sesquiterpènes, (nos anxiolytiques aromatiques naturels), la myrrhe a un effet particulièrement calmant sur le système nerveux. Son effet narcotique (semblable à celui du Nard) soulage à la fois les douleurs du corps et les souffrances de la psyché tout en permettant à la personne de garder sa pleine conscience. Mieux encore je dirai, la myrrhe est une fabuleuse éveilleuse de la conscience ; elle met en lumière les zones et événements refoulés dans notre inconscient afin que nous puissions les retrouver et les reconnaitre, deux étapes indispensables à leur libération.
Le travail avec la myrrhe nous permet progressivement, de comprendre, (saisir le sens de…), d’intégrer et d’accepter nos blessures profondes afin de pouvoir transformer l’ombre en lumière et la douleur en compréhension et en amour. Son parfum sacré favorise le centrage autour de nos axes de vie, nous rassemble et nous facilité l’accès à notre force intérieure. Sur ce cheminement difficile, qui s’opère dans la plus grande intimité avec soi-même, la myrrhe nous guide en tant que grande consolatrice des âmes en peine.

Quant à ses propriétés biochimiques, n’oublions pas que la myrrhe fait aussi merveille pour les blessures du corps. Son affinité avec la peau et son action particulièrement bénéfique pour les tissus (épiderme, derme, muqueuses) n’est plus à démontrer. En effet, son huile essentielle a un pouvoir régénérant et cicatrisant hors norme. Elle peut même être appliquée pure sur la peau endommagée qu’elle fera cicatriser en un temps record grâce à son pouvoir astringent, régénérant et aseptisant. Excellente synergie avec les huiles essentielles de ciste, de nard, de géranium rosatum ou de rose de Damas.
Enfin, c’est une huile essentielle de premier choix pour soulager les douleurs chroniques et états inflammatoires, provoquées notamment par des tiraillements et tensions psychiques profondes. A intégrer dans une huile de massage de millepertuis et/ou d’arnica en association avec la rose, le nard, le géranium, le petit grain bigarade, Ylang-Ylang....


Jutta LENZE

Close
Stacks Image 965

YLANG-YLANG

« LA FEMME - FEMME »

Nous voilà en présence d’une des grandes séductrices de notre jardin aromatique divin.
Ylang-Ylang ou « La fleur des fleurs » telle que l’on appelle en langue indonésienne, est incontestablement une des huiles essentielles parmi les plus féminines qui soient. Les volutes de son parfum enivrant nous entrainent dans son univers, marqué par une exquise volupté, sensuel et exubérant à souhait. Ylang-ylang, c’est la quintessence même d’une féminité débordante dans toute sa splendeur et rondeur – une Sophia Loren du monde aromatique végétal. Ecoutons sa voix :

… délicieuse volupté
Ravissante fleur des îles de Beauté
Mon parfum respire la sensualité ondoyante d’un nu couché
Je suis une muse, une révélatrice des plaisirs, des sens et de la chair
J’inspire les peintres, les poètes, les musiciens par le délicieux frémissement de mon odeur,
Formes ondulantes, à la chevelure foisonnante, mon royaume ne connait ni restriction ni frontières …

En effet, Ylang-Ylang se situe au-delà des pensées étriquées et des peurs ancestrales issues d’une morale castratrice millénaire. Par son parfum tout en rondeur, en beauté et en sensualité, elle nous invite à nous laisser aller – à nous autoriser à goûter aux plaisirs des sens et de la chair.
Vous l’aurez compris, il s’agit d’une huile essentielle qui accompagnera à merveille l’échange amoureux et les rituels tantriques mais aussi tout processus de création qui est toujours profondément nourrie par l’ouverture et l’écoute des sens.
Cependant son action ne se limite pas à l’éveil de nos antennes sensorielles et de notre sensualité. Cette huile essentielle a également une grande affinité avec le chakra du cœur aussi bien sur le plan physique et que sur le plan psychique. Son parfum nous apprend la fluidité en contrebalançant les excès d’un mental trop carré. Du reste, l’harmonie et l’équilibre sont ses mots clé : l’échange est essentiel pour cette grande Dame suave qui se balance en permanence entre le savoir donner et le savoir recevoir - accueillir, à l’instar du fonctionnement du cœur. Et c’est bien en cela que consiste son message qu’elle adresse à toutes ces femmes qui, par souci de réussir et de s’émanciper, ont oublié de cultiver leur jardin féminin et leur douce féminité, ne sachant plus se taire, s’arrêter de faire, se laisser faire et accueillir l’autre, l’homme et la vie dans leur bras et leur cœur de femme.
Ylang-Ylang est une femme qui aime et qui aime donner, recevoir et partager avec plaisir les bonheurs et les joies de la vie.
Ambassadrice de la Beauté & de la Féminité, elle vit et incarne ces valeurs intrinsèques et nécessaires à la vie sans se poser la question du pourquoi – à quoi ça sert. A l’instar de la Rose, elle est sans pourquoi et n’a d’autre fonction que de rayonner et d’être ce qu’elle EST – une femme savoureuse, toute en harmonie et en beauté.

Huile de massage « Volupté »
Ylang-Ylang – Santal – Cannelle feuille – Rose de Damas – Benjoin- Palmarosa

Flacon de 100ml
95 ml d’huile d’amande douce ou macadamia
HE :
1 ml d’Ylang-Ylang
1 ml de Santal
3 à 5 gouttes de Cannelle feuille
1 ml de Benjoin
1,5 ml de Palmarosa
3 à 5 gouttes de Rose de Damas

Close
Stacks Image 999

GERANIUM BOURBON

« FEMME ACCOMPLIE – FEMME EPANOUIE»

… Je suis la fleur épanouie en plein été
Le ventre d’une femme enceinte, dont les seins abondent
Offrant généreusement leur nectar de lait…
Ma beauté me vient de l’intérieur
Car j’ai appris de cultiver en moi de vraies valeurs …

Ainsi commence le récit poétique de Dame Géranium dont les paroles nous mettent d’emblée au parfum - son parfum. Nous sommes en présence d’une huile essentielle très aboutie, complexe et étonnamment riche aussi bien sur le plan biochimique que d’un point de vue thérapeutique et olfactif. Plus de 200 substances aromatiques agissent en synergie pour nous offrir un bouquet parfumé particulièrement nuancé. Des notes fraîches, vertes et citronnées alternent avec des effluves plus capiteux, fleuris et sucrés. L’ensemble est agrémenté par une pointe de poivre qui nous fait deviner que nous nous trouvons face à une énergie féminine bien déterminée qui sait aussi se positionner quand il le faut.
Néanmoins, cette grande Dame habitée s’impose avant tout par sa nature généreuse, cajoleuse, enveloppante et aimante qui respire la plénitude et qui nous fait respirer sa plénitude pour nous accompagner sur notre propre chemin d’accomplissement « au féminin ».
…je rayonne depuis mon centre
Je me diffuse à cœur ouvert – t’enveloppant dans mes bras tendres
T’instillant réconfort et douceur
Je chante l’hymne à l’amour
source de joie intime, qui nourrit et régénère
Je t’enlèverai les épines
que tu as gardées si longtemps dans ton cœur…

Nous l’aurons compris, cette huile essentielle agit comme un baume salvateur sur les cicatrices du corps et de l’âme. D’un point de vue psychologique, elle s’adresse plus particulièrement aux femmes « émancipées » qui se sont refugiées dans un mental surpuissant en misant sur une « maîtrise intellectuelle » des choses, afin d’éviter la voie - voix du cœur.
Excellent tonifiant de la circulation lymphatique et facilitatrice de la circulation sanguine et capillaire, l’huile essentielle de géranium allège et remet en mouvement les énergies stagnantes au niveau du cœur physique et psychique. Intégrée dans une huile de massage, elle favorise le relâchement des tensions nerveuses, musculaires et articulaires au niveau de la nuque, de la ceinture scapulaire et du chakra du cœur. En méditation olfactive, elle nous aide à décrocher du mental. En effet, le Géranium nous initie à « L’art de la lenteur et du lâcher-prise ». Sous l’effet de ses substances biochimiques, le système nerveux s’apaise, notre respiration ralentit tout en se faisant sentir plus ample, profonde et puissante notamment au niveau de l’abdomen. L’agitation habituelle fait place à une présence plus posée, pleine et sereine. Enfin, grande amie de la peau grâce à son pouvoir cicatrisant et régénérant hors normes, le Géranium est une huile essentielle de premier choix qui figure dans de nombreux produits cosmétiques naturels.

Huile de visage régénérant et tonifiant (excellent également pour réparer les peaux abimées et cicatrices)
30 ml de Rose musquée du Chili, 30 ml de huile de noyau d’abricot
HE : 5 gouttes de Géranium rosatum, 2 gouttes de ciste, 2 à 3 gouttes de Rose de Damas, 2 à 3 gouttes de Santal

Close